comment installer systeme d'arrosage automatique car

Comment installer systeme d'arrosage automatique car

Un particulier soigneux peut sans problème installer un compresseur avec refroidissement à circulation d’eau acheté en « préchargé » , par exemple chez « Frigoboat » le W35F ou le W50F.

Que l’installation soit en 12 ou en 24 volts, le matériel reste le même. (Sauf le fusible principal.)

Voici la liste des ingrédients :

  • Le kit indissociable dans le commerce :
  • Un compresseur préchargé en gaz W35F ou W50F
  • Une unité électronique Danfoss 12/24 volts.
  • Un thermostat, réfrigérateur ou conservateur, selon.
  • Un évaporateur pré-équipé préchargé en gaz pour cette puissance de compresseur.
  • Quelques accessoires supplémentaires :
  • Une pompe à eau type Flojet 24 volts 12 l/m.
  • Filtre à eau, tricoclair, colliers, raccord en « T », etc.
  • Un convertisseur à découpage 12/24 volts -> 5 volts 3 ampères.
  • Un relais R/T 12 volts.
  • Deux porte fusible.
  • Un fusible 15 A pour protéger la ligne du compresseur. (7,5 A pour une utilisation en 24 volts)
  • Un fusible 3 A pour protéger le convertisseur et la pompe.
    Documentation compresseur BD50F
  • La pompe à eau de mer :
     
    L’assemblage du groupe et du circuit d’eau de mer est tout à fait classique. La pompe prend l’eau sur la prise de l’évier (par exemple) et la rejette par l’écoulement de l’évier. La pompe couramment utilisée est une Flojet 24 volts 12 l/m, et on s’en sert d’une manière particulière. C’est une pompe increvable qui tiendra la durée de vie du compresseur. En cas de besoin, on peut changer sa tête pour environ 1/4 du prix de la pompe. Il est préférable de la monter « tête plus bas que le moteur » ce qui protège le moteur de l’eau en cas de fuite d’eau sur la tête.
     
    En effet, cette pompe, en version 12 volts alimentée sous 12V consomme environ 6 ampères en circuit ouvert. Le débit est bien trop grand pour refroidir le compresseur. En version 24 volts alimentée en 5 volts, elle consomme environ 0,5 ampères et son débit est largement suffisant pour le compresseur. Si de plus on utilise un convertisseur à découpage pour réduire la tension de 12V en 5V, alors la consommation réelle mesurée sur la batterie de 12V ne sera que de 0,2 à 0.3 ampères ce qui est négligeable. Bien entendu elle est alimentée par le compresseur à travers un relai classique 12V (type automobile).
     
    Ce type de pompe, à sa tension nominale, tourne à 2200 t/m et est très bruyante. A 5 volts, elle ne tourne plus qu’à 400 t/m, et devient pratiquement inaudible. Il n’y a qu’un problème lié à l’utilisation de ce type de pompe à cette vitesse : comme c’est une pompe à clapets, et que le débit n’est plus que de 2 à 3 litres minute, un grain de sable peut rester coincé dans un des clapets, désamorçant celle-ci. Il faut donc mettre un bon filtre à l’entrée de la pompe. En cas de nécessité on pourra prévoir un petit interrupteur pour faire marcher la pompe en 12V pendant quelques instants pour purger les saletés. Personnellement, j’ai un convertisseur 12V-5V (à 30€) qui est temporisé : au démarrage la pompe marche sous 12V pendant 5 secondes et est purgée à chaque démarrage.
     
    Un seul système de pompage peut alimenter jusqu’à quatre groupes, les condenseurs étant connectés en série. Le pilotage se fait tout simplement par des relais.
  • Le thermostat de sécurité :
     
    Le groupe comporte un thermostat de sécurité fixe à 60°C, installés sur le condenseur permet l’ arrêt du système en cas de manque de circulation d’eau. Il m’est arrivé de laisser par mégarde le groupe en route avec le bateau à terre (plus d’eau !) sans dommage durant plusieurs heures, le groupe s’était simplement arrêté.
  • Le compresseur :
     
    La vitesse du compresseur sera réglée à 3500 t/m. L’intensité absorbée sera du double qu’à 2000 t/m, mais que le compresseur fonctionne 10 heures à 3 ampères ou 5 heures à 6 ampères, la consommation quotidienne sera la même, sauf que, dans le deuxième cas la pompe n’aura tourné que 5 heures au lieu de 10 !
  • L’évaporateur
     
    On peut acheter le modèle plat, et lui donner le pli à angle droit adéquat pour l’adapter à la glacière. C’est facile en le roulant sur un cylindre de bois de 7-8 cm de diamètre enrobé de tissus pour ne pas abîmer la peinture de l’évaporateur. Le plus grand soin est nécessaire durant le quart d’heure d’assemblage des deux raccords automatiques entre le compresseur et l’évaporateur.
     
    Pensez à fixer le thermostat sur l’extrémité de l’évaporateur opposée aux tuyaux d’entrée et de sortie. C’est sur cette extrémité qu’il faut réguler la température de l’évaporateur.
  • Le fusible :
     
    Attention à la position du fusible principal. Très souvent, on le trouve installé à côté du compresseur. Si la ligne est pilotée par un disjoncteur du même calibre au tableau, le fusible est inutile. Si la ligne part directement de la batterie, le fusible doit être installé au plus près de celle-ci. Le fusible n’est pas là pour protéger le compresseur qui se débrouille très bien avec son électronique embarquée, mais pour protéger la ligne d’alimentation d’un éventuel court-circuit, qui peut se produire aussi bien au niveau du compresseur, que n’importe où le long de la ligne.

Source: http://www.plaisance-pratique.com/installer-soi-meme-un-groupe



Regarder la vidéo à propos decomment installer systeme d'arrosage automatique car

Amine Chajié agriculteur sur 400 ha au Maroc.mpg

        

 

TOUT POUR L' ARROSAGE et L' IRRIGATION DE SON JARDIN ou de ses CULTURES

Source: http://www.arrosage-irrigation.fr/?page=136



Images sur comment installer systeme d'arrosage automatique car de Google



Quel débit pour mon arrosage automatique ?

arrosage automatiqueun nanomètre.

Cette étape doit passer en priorité avant l’installation physique. La quantité d’eau est déterminée en kilogrammes par centimètre carré (kg/cm2) ou bien en bar. Pour calculer, on utilise un nanomètre fixé sur votre robinet d’arrivée d’eau. Ce matériel vous permettra de connaître votre pression en eau. Si vous ne possédez pas ce type d’appareil, votre fournisseur d’eau pourra vous procurer facilement cette information. Sur votre facture, figure cette donnée en m3/h. En dessous de 2 kg/cm², votre pression d’eau sera insuffisante, au dessus de 5 kg/cm², il faudra installer un réducteur d’eau pour diminuer la pression trop forte.

Connaître le débit de son installation d’eau définira le choix du nombre de réseaux à installer. La décomposition du réseau en plusieurs mini réseaux reliés à une installation unique permettra de soulager votre compteur d’eau à l’entrée du robinet principal.

Tracer votre plan d’arrosage automatique

plan d’arrosage

La première étape de vos travaux d'installation de votre système d'arrosage automatique

  • Tracer tout d’abord les contours des bâtiments existants, votre maison, une dépendance ou un garage, un abri de jardin, etc. Tout obstacle est à notifier sur votre plan, cela permettra de définir les futurs périmètres à ne pas arroser. Isoler également les limites de clôturage de votre jardin, murs, barrières, clôtures, éléments de séparation ou de décoration. Réaliser un schéma d’arrosage à une bonne échelle : 1/100ème, 1 cm sur le plan représente 1 m sur le terrain.
  •  Veiller à séparer les zones ensoleillées des zones d’ombres mais également l’arrosage de la pelouse et l’arrosage des massifs
  • Une fois les allées tracées ainsi que la terrasse, il faut désormais indiquer sur votre plan, les massifs et les espaces à arroser. (Plates bandes de fleurs, pelouse, arbustes, haies, etc.)
  • Inscrivez également sur votre plan, les zones que vous ne souhaitez pas arroser
  • Il est conseillé de tracer sur un papier millimétré sur mesure votre plan ou bien pour les connaisseurs expérimentés d’utiliser un logiciel informatique pour procéder au schéma. Une société spécialisée dans l’installation de systèmes d’arrosage automatique pourra prendre en charge cette étape en réalisant un plan d’arrosage sur mesure de votre jardin en fonction du support retenu (papier / cdrom).

Choisissez les types d'arroseurs et vos équipements d'arrosage

arrosage automatique

Une étape de réalisation importante qui devra faire appel aux compétences d’un professionnel. On parle alors des zones d’arrosage déterminées par des repères de couleur sur un schéma. Une zone verte par exemple représentera un espace ayant une superficie déterminée : 3 mètres, etc. La connaissance de cette superficie permettra d’installer un type de jets et de régler l’arrosage en question. (Arroseurs à jets fixes ou rotatifs).

Installer un arroseur fixe par exemple pour desservir un massif le long d’un mur contrairement à l’arroseur rotatif qui sera lui installé pour alimenter un massif en plein centre du jardin, sans obstacle. Un arroseur dispose d’angles de 90°, 180° ou 360°. Sur un même modèle, il est possible de régler l’ouverture d’angle pour les systèmes perfectionnés.

Par exemple, pour l’arrosage d’un angle du jardin, on utilisera des têtes :

  • D’ ¼ de cercle
  • Des têtes d1/2 cercle en bordure
  • Des têtes pleins cercles pour les espaces dégagés

Comment calculer le nombre de réseaux nécessaires à votre arrosage automatique ?

Formule à appliquer : débit total par catégories d’appareils par débit disponible = nombre de réseaux.

Règles générales à connaître sur l'arrosage automatique :

Le débit d’un circuit d’arrosage ne doit pas dépasser celui du débit disponible au robinet principal.

Du côté des fabricants de systèmes d'arrosages automatiques

plan d'arrosage

Retrouvez tous les produits Rainbird 

Source: http://www.deco-travaux.com/arrosage-automatique-jardin/realiser-plan-arrosage.html



+30
Posted on: August 11, 2016
0
2528

similar


Наверх
en ru ja es fr de ua ae it