systeme d'arrosage automatique bonsai sushi

Systeme d'arrosage automatique bonsai sushi

Les maitres Japonais déclarent qu’il faut des années pour savoir arroser un bonsaï, entre cinq et dix ans.

On essaye quand même de s’en sortir grâce à quelques conseils de base ?

 

 

C’est bien connu, l’arrosage d’un bonsaï est une étape délicate influencent la survie de votre petit arbre. La qualité de l’eau, la température, la région de résidence, autant de facteurs qui devront déterminer votre arrosage.

 

95% des bonsaï de supermarché présentent un substrat trop épais ; l’eau coule autour sans jamais le pénétrer. Voilà pourquoi il meurt malgré vos efforts. Commencez dans un premier temps par un rempotage.

 

Par temps froid, arrosez le matin. Préférerez au contraire le soir durant l’été.

Difficile ensuite de vos donner une recette miracle, chaque espèce et surtout chaque taille de bonsaï demande un entretien différent. Globalement, comprenez qu’il faut arroser lorsque la terre a un peu séché, mais qu’elle n’est pas totalement dure comme du roc !

 

Il va vous falloir écouter votre arbre, le comprendre et détecter ses signes de communication extérieurs tels que les feuilles molles ou pendantes synonymes de déshydratation.

 

Méfiez-vous de la pluie pour les bonsaï en extérieur. Une surabondance d’eau peut entrainer le pourrissement des racines. Lorsque vous sentez que le bonsaï a eu sa dose, recouvrez-le d’u petit plastique.

Surtout, n’oubliez pas de l’enlever dès que la pluie s’est arrêtée, le substrat a besoin d’aération.

 

Lorsque vous êtes absent plusieurs jours, il va falloir trouver une solution, car un bonsaï ne se laisse pas sans entretien. Demandez à un proche, un voisin ou rendez-vous en magasin pour faire l’acquisition d’un système d’arrosage automatique adapté.

 

 

Source: http://arrosage.canalblog.com/archives/2013/07/09/27605762.html



Regarder la vidéo à propos desysteme d'arrosage automatique bonsai sushi



Arroser son bonsai avec n’importe quelle eau peut mettre la santé de votre bonsai en danger ! Eau de pluie ou du robinet, chacune d’entre elles a ses caractéristiques propres.

L’eau de ville : une solution simple

Elle est souvent calcaire.

Pour neutraliser le calcaire de l’eau, la meilleure solution est de faire bouillir cette eau. Vous pourrez l’utiliser dès qu’elle sera refroidie. Cela convient si on a une petite collection mais n’est guère envisageable si on a beaucoup d’arbres.

Une autre méthode est de laisser reposer l’eau une semaine au moins dans un seau contenant une poignée de tourbe. La tourbe capte les minéraux en solution, elle fait baisser le pH tout en adoucissant l’eau, à l’inverse des acides qui font bien baisser le pH mais ne suppriment pas les minéraux. Il faut la renouveler fréquemment. Cette façon de procéder n’est évidemment guère jouable si vous possédez beaucoup d’arbres.

Vous pouvez également utiliser des adoucisseurs d’eau, présentés sous forme de cartouches se fixant sur le robinet.

Conseil

Elle contient du chlore.

Elle est froide !

Synthèse sur l’arrosage du bonsai à l’eau de ville

Si elle est calcaire, faites-la bouillir. C’est effectivement la solution la plus “parfaite” pour les arbres. Mais il faut habiter une maison/pavillon et ce n’est pas toujours possible. Ne recourez à cette méthode que si votre eau est véritablement trop calcaire car cette solution est vraiment trop lourde, même pour un amateur n’ayant que quelques arbres.

Si possible, laissez-la reposer dans un récipient ouvert quelques temps avant de l’utiliser

Une bonne idée, si vous avez peu d’arbres, est de stocker en permanence une ou deux bouteilles d’eau de ville, ainsi vous avez toujours une réserve prête à l’emploi.

L’arrosage du bonsai à l’eau de pluie

Naturelle, équilibrée, l’eau de pluie représente souvent la meilleure solution pour arroser vos bonsais. Le seul inconvénient, c’est que vous devez prévoir un système pour la collecter : faites arriver un gouttière dans un bac de récupération, le tour est joué ! Cette solution est assurément la plus « parfaite » pour les arbres. Mais il faut habiter pour cela une maison/pavillon.

La fréquence d’arrosage du bonsai

Une des questions les plus fréquentes en culture de bonsai est “Combien de fois par semaine faut-il arroser ses arbres ?”

Peut-on définir une fréquence d’arrosage moyenne?

La réponse est non ! La quantité d’eau dont le bonsai a besoin dépend de trop d’éléments différents

Définir une fréquence d’arrosage demanderait qu’on quantifie précisément tous les paramètres d’un bonsai. De plus, il faudrait connaître les interactions existantes entre ces mêmes paramètres… Il est donc impossible de définir une fréquence d’arrosage fixe véritablement adaptée à ces arbres miniatures.

L’arrosage des bonsais d’extérieur au fil des saisons

En été :

En automne, hiver, et printemps (quand vos arbres sont sans feuilles) :

Toute l’année :

Ne laissez pas votre bonsai baigner dans l’eau !

Comment savoir quand arroser son bonsai ?

On conseille souvent aux débutants de ne pas trop arroser leurs bonsais (c’est un défaut souvent constaté chez les débutants). Malheureusement, ce conseil est la plupart du temps compris dans le sens ou il faut juste humidifier la terre, alors que c’est tout le contraire : Arrosez moins souvent, mais en grande quantité. Après l’arrosage, la motte de terre doit être arrosée jusqu’à son centre, et pas uniquement en surface !

Les méthodes : comment arroser son bonsai ?

Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour arroser vos bonsai. Chacune a ses qualités et ses défauts.

Le bassinage

Soyons clair : le bassinage ne consiste PAS à tremper le bonsai dans une bassine !! Bassiner un arbre signifie l’arroser en pluie fine. Par sa précision et sa simplicité, c’est la technique la plus employée par les amateurs de bonsai. Quelques consignes pour le bassinage :

Utilisez une pomme d’arrosoir dont les trous sont très fins.

Procédez avec précaution, particulièrement pour les arbres nouvellement rempotés, pour que la terre ne soit pas expulsée hors du pot.

Arrosez copieusement jusqu’à ce que la motte de terre soit complètement trempée et que l’eau passe par les trous de drainage

Certaines espèces, comme le charme, ne tolèrent pas l’eau sur leurs feuilles et il y a un risque de voir apparaître de l’oïdium. Dans ce cas, il vaut mieux regrouper les espèces sensibles dans un même emplacement.

Par contre, beaucoup d’espèces apprécieront d’avoir le feuillage mouillé de cette façon. On peut notamment citer les Junipérus et Ormes de chine, espèces sensibles aux acariens qui pullulent l’été quand il fait chaud et sec, également les  Pinus. Quant aux Acer palmatum en culture, l’humidité apportée sur le tronc et les branches favorise le bourgeonnement sur le vieux bois.

L’arrosage au jet

Il est tout à fait possible d’arroser ses bonsai au tuyau d’arrosage. Lorsque j’ai commencé la culture des bonsai (il y a de cela de très, très nombreuses années…), je n’osais pas utiliser cette méthode, l’estimant trop stressante pour les arbres.

J’ai découvert que cette technique était employée par des professionnels du bonsai en lisant un livre de Peter Chan (La passion des bonsai, éditions Atlas). A la page 24 de cet ouvrage, on voit l’auteur arroser ses bonsai avec un tuyau d’arrosage, avec d’ailleurs un jet assez fort. Et devinez ce qu’il utilise comme pomme d’arrosage ? Rien ! il brise le jet en mettant son pouce en bout de tuyau ! D’autres exemples de professionnels arrosant leurs bonsai au tuyau d’arrosage sont visibles dans le N°35 de France Bonsai, la revue de la Fédération Française de Bonsai.

Cette méthode est la meilleure, avec le bassinage. Son avantage est que l’arrosage au jet devient très pratique quand la collection commence à prendre de l’importance : cela évite d’y passer beaucoup de temps (surtout en été).

L’arrosage à la bouteille

Il peut être incommode d’arroser ses bonsai d’intérieur au jet ou avec un arrosoir… Dans ce cas, vous pouvez bien sûr utiliser une simple bouteille, et arroser au pied du bonsai.

Vous pouvez également arroser à l’aide d’un pulvérisateur, en dirigeant le jet uniquement sur le substrat. C’est une des façons de procéder les plus pratiques en intérieur.

Le trempage

Une technique puissante, très dangereuse, source d’erreurs et de controverses ! Elle consiste à tremper le pot du bonsai dans une bassine d’eau (dans tous les cas, le niveau de l’eau ne dépasse pas celui du pot). De nombreux marchands de bonsai la conseillent comme unique méthode d’arrosage.

L’avantage est que la totalité de la motte de terre est imprégnée d’eau. Rapide et efficace ! Elle est pourtant dangereuse : les racines risquent de s’asphyxier, et votre arbre peut mourir s’il est arrosé de cette façon. Ainsi, elle est généralement réservée aux arbres qu’on a oublié d’arroser en été, à ceux qui sont sur le point de mourir de soif.

Si vous avez oublié d’arroser votre bonsai

Si vous avez oublié d’arroser un bonsai, il est inutile de l’arroser de façon habituelle, car sur une terre desséchée, l’eau coule hors du pot sans imprégner le substrat. Suivez plutôt la procédure suivante :

  • Immédiatement, un peu d’eau sur la terre du bonsai. Un demi verre d’eau, ou plus selon le volume du pot, le principal étant d’arroser juste un peu pour humidifier le substrat
  • 10 minutes après, recommencez l’opération
  • 10 minutes après, arrosez normalement votre bonsai
  • Votre bonsai est fragilisé ; Placez-le à mi-ombre quelques jours, et évitez les expositions ventées

Arrosage et vaporisation

Ne les confondez pas !

Source: http://www.bonsai-entretien.fr/entretien/bonsai-arrosage/



Images sur systeme d'arrosage automatique bonsai sushi de Google



Aux 4 coins, des piquets de 70 x 70, reliés entre eux par des madriers de 57 x 145, sont fixés.

Afin de protéger le coeur du bois de l’humidité, des finitions décoratives en cuivre sont mises sur la pointe des pieux.

Les mêmes madriers sont utilisés pour faire l’ossature des présentoirs et sont recouverts de planches afin d’y disposer les bonsaï.

Merci à Philippe999

Source: http://www.parlonsbonsai.com/Presentoir-pour-bonsai-avec.html



+91
Posted on: August 13, 2016
0
1866

similar


Наверх
en ru ja es fr de ua ae it